logo

Passion pour l'Innovation. Considération pour les Patients.

Daiichi Sankyo France SAS

Agents Antithrombotiques

Les maladies thrombotiques sont consécutives à la formation de caillots sanguins et leur issue peut être fatale quand elles touchent certains organes tels que les artères coronaires, les poumons et le cerveau. La formation des caillots peut se produire soit dans les artères soit dans les veines ; les travaux de recherche se répartissent en général entre deux stratégies médicamenteuses : les traitements à base d’antiagrégants plaquettaires et les traitements anticoagulants. 

Aux États-Unis et en Europe, Daiichi Sankyo a déjà lancé un antiagrégant plaquettaire, le prasugrel, qui agit sur le récepteur plaquettaire de l’ADP. La société mène aussi des essais cliniques sur l’anticoagulant edoxaban, inhibiteur direct du facteur Xa, qui joue un rôle important dans le processus de coagulation. Couvrant un large spectre de maladies thrombotiques avec ces deux agents thérapeutiques, nous sommes confiants dans la capacité de Daiichi Sankyo à devenir prochainement un acteur important dans le secteur des agents antithrombotiques. 

Daiichi Sankyo a une longue expérience de la recherche sur la coagulation sanguine. En 1952, Shosuke Okamoto, scientifique à l’Université de Kobe, a découvert le premier agent antiplasmine, l’acide epsilon-aminocaproïque. Commercialisé sous le nom d’Ipsilon® depuis 1962 après de nouveaux travaux de développement menés par Daiichi, il est connu comme le premier traitement antiplasmine au monde. Les plasmines sont des enzymes qui jouent un rôle clé dans la fluidité sanguine. Ainsi a contrario, l’antiplasmine est utilisée pour faciliter le processus de coagulation chez les patients souffrant d’hémorragies sévères, entre autres indications. 

Le développement d’Ipsilon® est l’une des plus anciennes activités de recherche de la société dans le domaine de l’hémostase. Plus tard, Daiichi découvre ainsi divers candidats inhibiteurs du facteur Xa au pouvoir anticoagulant. Ces recherches approfondies ont conduit au développement de l’edoxaban, inhibiteur du facteur Xa.
Ce médicament est actuellement disponible au Japon, aux États-Unis, en Suisse et prochainement en Europe.